Les îles du Svalbard en Norvège – au cœur de la beauté inouïe

Situées au cœur de l’océan Arctique, les îles Svalbard en Norvège offrent aux voyageurs une expérience unique. Des glaciers immenses, des aurores boréales, des paysages désolés, des grottes sous-marines, des plages de sable blanc, et bien plus encore, font des îles Svalbard un voyage à ne pas manquer. Les voyageurs vont y trouver une expérience incomparable et des paysages spectaculaires, au cœur de la beauté inouïe.

Depuis sa découverte au 12e siècle, le Svalbard a accueilli des visiteurs venus du Danemark, d’Angleterre, de Hollande, de France, et plus tard de Norvège et d’Amérique. Au début, c’est la faune de l’archipel qui intéressait les visiteurs. Les morses, les renards, les ours, les phoques et les baleines étaient chassés. Après quelque temps, des gisements de charbon ont été découverts sur les îles, et sans aucun doute, la valeur des territoires a augmenté de manière significative. Enfin, au début du vingtième siècle, le Svalbard a commencé à intéresser les touristes « arctiques ».

Bien entendu, l’utilisation des ressources du Svalbard par plusieurs pays à la fois ne pouvait se faire sans controverse ni conflit. Au fil des siècles, aucun État ne l’a annexée. Il n’est pas évident de savoir à quelle législation les activités des habitants de l’archipel doivent être soumises. Le sort du Svalbard a été décidé lors des négociations de Versailles en 1920 et le traité du Svalbard est entré en vigueur en 1925.

Le Svalbard est cédé à la Norvège. Toutefois, selon le traité, les citoyens de 43 pays – les « nations signataires du traité » – sont libres de venir sur les îles, d’y travailler et d’y vivre. Et la Russie en fait partie. Le Svalbard est un territoire démilitarisé. Il n’y a pas de base militaire sur l’archipel et les insulaires ne peuvent pas travailler pour l’armée.

Svalbard : nature et climat

La nature des îles est rude. 60 % de la superficie est couverte par des glaciers, 30 % est constituée de roche stérile et seulement 10 % est végétalisée. Il est vrai que la flore n’est pas du tout pauvre – on y trouve pas moins de 170 espèces végétales. La faune, qui attire tant les chasseurs, est représentée par des morses, des renards arctiques, des phoques, des ours polaires, des baleines, plusieurs espèces d’oiseaux et des cerfs.

Le climat n’est certainement pas des plus agréables. Mais il est beaucoup plus doux que dans d’autres régions à la même latitude. La température moyenne est de +6°C en juillet et de -16°C en janvier. Le temps est instable – il peut changer radicalement au cours de la journée et se caractérise par des vents forts. Les meilleures conditions climatiques se trouvent sur la côte ouest du Spitzberg, la plus grande des îles de l’archipel.

Lampes Polaire

Le jour polaire, lorsque le soleil ne se couche pas sous l’horizon, dure ici du 20 avril au 23 août, la nuit polaire – du 11 novembre au 30 janvier. Certes, la nuit polaire n’est pas toujours sombre ; par temps clair, l’île est illuminée par des aurores boréales.

Svalbard : population et établissements

La population du Svalbard est estimée à 2 654 personnes en 2016 – représentant 40 nationalités. Les plus grands groupes ethniques autres que les Norvégiens sont les Russes, les Suédois, les Danois, les Thaïlandais, les Iraniens et les Allemands. Il y a 2 152 personnes qui vivent dans des colonies établies par des Norvégiens, tandis que 491 personnes vivent dans des colonies russes. Le fait qu’une colonie soit établie par une certaine nation ne signifie pas nécessairement que seuls les membres de cette nation ont le droit d’y vivre. Par exemple, Longyear, le centre administratif du Svalbard, est une ville multiethnique. Les Norvégiens n’en représentent que 40 %.

L’abondance de la Nature

Les îles du Svalbard regorgent de merveilles naturelles et de paysages sauvages. Les glaciers qui entourent les îles sont spectaculaires et offrent une variété d’activités, allant des randonnées en kayak aux excursions en motoneige. Le ciel nocturne est l’un des plus spectaculaires au monde; les aurores boréales qui dansent dans le ciel sont un spectacle qu’il faut absolument voir. Les paysages désertiques et les plages de sable blanc sont également des merveilles à découvrir.

En outre, les eaux autour des îles sont pleines de vie marine. Les voyageurs peuvent apercevoir des baleines, des phoques, des marsouins et des oiseaux tels que des oies des neiges, des guillemots, des puffins et des pingouins. Les amateurs de plongée peuvent explorer les grottes sous-marines et explorer la flore et la faune des mers polaires.

Longyear

La plus grande colonie avec une population de 2 144 personnes. La ville abrite l’aéroport le plus septentrional du monde, avec des vols reliant l’archipel au continent toute l’année.

Si l’industrie du charbon était à l’origine le pilier de l’économie de la ville, l’exploitation minière appartient désormais au passé. La « capitale » du Svalbard est devenue un centre touristique et de recherche. Le centre universitaire de Svalbard mène des recherches sur l’Arctique et propose des programmes d’études en biologie, géophysique et géologie, mais ne délivre pas de diplômes.

L’université compte 500 étudiants. Un semestre coûte environ 65 euros ; les excursions et la pratique de la nature sont payées séparément – 32 euros par « sortie ». La ville dispose d’un centre de jeunesse, d’un cinéma, d’une galerie, d’une bibliothèque et d’un complexe sportif. Longyear est le centre touristique de l’archipel. On y trouve plusieurs restaurants, bars, hôtels et musées. Il y a également des magasins d’alimentation et une cave à vin.

Barentsburg

La deuxième plus grande colonie avec une population de 471 habitants, principalement représentée par des Russes et des Ukrainiens. C’est une ville industrielle dont l’économie repose sur la société russe d’exploitation du charbon, Arktikugol. La nourriture est importée exclusivement de Russie, ce qui pose des problèmes : à plusieurs reprises, il a fallu faire venir de la nourriture de Longyear. Barentsburg possède un musée poméranien, un complexe sportif et plusieurs stations scientifiques.

Les deux villes sont situées sur la plus grande île de l’archipel du Svalbard. La distance entre Longyear et Barentsburg est de 55 km et une amitié étroite. Les industriels russes, par exemple, rencontrent régulièrement leurs homologues de la société norvégienne d’exploitation du charbon, Sture Norschke, lors de compétitions sportives ; les colons organisent des réunions de clubs de loisirs et des événements culturels.

D’autres colonies sont concentrées autour des stations de recherche et ont des populations extrêmement réduites, qui augmentent pendant les projets. Il s’agit notamment de Nybyuen, Hornsund et Nyu-Olesund.

Il n’y a pas de routes entre les villes et les villages. Les locaux utilisent des motoneiges – pour une population de 2 500 habitants, il y en a plus de quatre mille.

Quelques chiffres

  • Le Svalbard comprend 3 îles principales : les îles de Spitsbergen, de Nordaustlandet et de Edgeøya.
  • Le Svalbard est le plus grand archipel norvégien, avec une superficie totale de 62 670 km2.
  • Le climat des îles est subarctique, les étés sont courts et frais et les hivers sont longs et froids.
  • Le Svalbard est une zone sans frontières, ouverte à tous.
  • Le Svalbard est un des rares lieux du monde où l’observation des aurores boréales est possible toute l’année.
  • Il est interdit d’utiliser des animaux à des fins touristiques sur le Svalbard.
  • Le Svalbard est considéré comme le centre géographique de l’Europe.
  • Le Svalbard abrite plus de 2 000 espèces d’oiseaux.
  • Le Svalbard est classé patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2001.

Une Aventure Unique

Les îles du Svalbard offrent des attractions et des activités qui satisferont les voyageurs les plus aventureux. Les voyageurs peuvent faire de la randonnée, de la motoneige, de la chasse, de la pêche, de la plongée sous-marine et même de l’escalade. Ils peuvent également s’embarquer pour une croisière en mer, voir des baleines, des phoques et des oiseaux, et explorer les grottes sous-marines. Une expérience qui s’avère être très populaire est l’observation des aurores boréales. Les aurores boréales sont un phénomène naturel qui se produit lorsque les particules chargées du Soleil interagissent avec l’atmosphère terrestre.

Les visiteurs peuvent également s’immerger dans l’histoire et explorer des sites historiques tels que des bâtiments datant de l’époque des explorateurs et l’un des plus anciens villages de pêcheurs. Les randonneurs peuvent également marcher dans des forêts côtières, des lacs et des ravins, et explorer des grottes qui abritent des fossiles, des cristaux et des minéraux.

Un Lieu Unique en Son Genre

Les îles du Svalbard sont un lieu unique qui ravira les amoureux de la nature et les aventuriers. Avec ses glaciers spectaculaires, ses aurores boréales, ses paysages désertiques, ses plages de sable blanc et ses vues imprenables, les îles du Svalbard offrent une expérience inoubliable. Et avec ses nombreuses activités et attractions, il y en a pour tous les goûts.

Avec ses paysages spectaculaires et ses attractions uniques, les îles Svalbard en Norvège sont un lieu à voir absolument pour tous les voyageurs. Profitez de l’abondance de la nature et de l’inoubliable beauté des îles Svalbard.

Auteur/Autrice

  • Salut, je m'appelle Alexis et j'ai 35 ans. Je suis un passionné de voyage et je partage mes aventures sur mon blog depuis maintenant plusieurs années. Mes destinations préférées sont celles qui sortent des sentiers battus et qui offrent une immersion dans la culture locale. J'aime aussi beaucoup les voyages en solo, qui me permettent de me déconnecter du monde et de me recentrer sur moi-même. En dehors de mes voyages, j'aime aussi beaucoup la randonnée et le camping, et j'essaie de passer autant de temps que possible dans la nature.